Beauté & Santé

Quelle est la durée d’arrêt de travail de référence prévue pour les cas d’hernie cervicale ?

Tout comme une hernie discale, les symptômes de la hernie cervicale sont provoqués par la pression exercée sur un nerf. En général, un traitement conservateur peut réussir à soulager un patient qui en souffre, mais parfois, cela nécessite une intervention chirurgicale et un arrêt de travail. Le médecin vous formulera certaines des prescription d’arrêt de maladie, dont la durée dépend de certains critères indicatifs. Qu’est-ce qui plis exactement une hernie cervicale ? Pour combien de temps peut-on arrêter le travail après une intervention neurochirurgicale ?

Une hernie cervicale, c’est quoi ?

Hernie cervicale et arrêt de travailLa colonne cervicale comprend sept vertèbres insérées chacune l’une sur l’autre entre la colonne thoracique et la tête. Une hernie cervicale apparaît lorsque le disque intervertébral entre des vertèbres successives sort (partiellement) de l’espace qui lui est dédié de façon anormale. Les hernies cervicales peuvent être causées par une maladie du rachis, telle que l’arthrose cervicale, ou par la survenue d’un traumatisme.

Symptômes de l’hernie cervicale

Une hernie cervicale peut être reconnue par l’apparition d’un bon nombre de symptômes très faciles à reconnaître, on note :

  • une douleur continue au niveau du cou (dite cervicalgie),
  • un mal de tête fréquemment ressentit,
  • une rigidité du cou, avec des douleurs à la mobilisation de la tête,
  • Présence de paresthésies ou sensation de fourmis aux épaules et aux bras et même aux mains.

La localisation des symptômes diffère selon la région dans laquelle est située l’hernie cervicale.

Durée d’arrêt de travail

Après une intervention chirurgicale liée à une hernie cervicale, un arrêt de travail est prescrit au patient en fonction de nombreux critères, dont la plus importante est le type de son travail, voici les durées de référence pour chaque type :

S’il s’agit d’un travail de bureau où le patient n’aura pas à faire des déplacements, la durée d’arrêt sera de 21 jours.

Si le patient opère un travail physique, le poids de charge entre en compte dans la mesure de la durée, on note que :

  • dans le cas d’un travail nécessitant le soulèvement de charges ponctuelles, dont le poids est inférieur à 10 kg (5kg dans le cas de charges répétées), le patient aura droit à 42 jours d’arrêt de travail,
  • si le travail demande un soulèvement de charges ponctuelles, dont le poids est inférieur à 25 kg (10kg dans le cas de charges répétées), le patient aura droit à 56 jours d’arrêt de travail.
  • si le travail demande un soulèvement de charge de plus de 25 kg, le patient aura alors droit à 84 jours d’arrêt de travail.

Il faut savoir que cette durée de référence est flexible selon l’état général du patient, la durée d’arrêt de travail est ajustée en fonction de :

  • la gravité et la durée des symptômes,
  • nécessité d’une intervention chirurgicale plus complexe,
  • l’état physique général du patient,
  • troubles liés à une autre maladie (comorbidité).

A lire aussi : Exercices arthrose cervicale et vertiges

Quand reprendre une activité normale après une hernie cervicale ?

Récupération des différentes capacités fonctionnelles : il faut parfois que plusieurs semaines passent pour qu’un patient puisse se remettre complètement des troubles sensoriels et de ses mouvements. Après l’immobilisation du patient pendant un certain temps, une rééducation cervicale s’impose, peu importe le cas d’hernie. Des troubles de la voix peuvent survenir après une discectomie (ablation) cervicale et un traitement pour cela est aussi, parfois nécessaire.

Reprise du travail : la douleur persistante des racines nerveuses après une intervention suite à une hernie cervicale, est incompatible avec une activité physique intense, en particulier lorsque le cou doit être tendu ou tordu fréquemment.

Une alternance régulière de la position debout, assise et demi- assise peut éviter la sensation de raideur et la douleur, il faut alors que le patient applique les principes de l’ergonomie pour maintenir l’efficacité de son traitement. Il est fortement recommandé de contacter un médecin pour organiser la reprise de son activité professionnelle.

Reprise du sport et des activités de loisir : il est fortement recommandé de reprendre la marche dès que le patient rentre à la maison. Il doit éviter d’utiliser la voiture pendant au moins 3 semaines. En fonction du type d’exercice et le niveau sportif du patient, celui-ci doit attendre entre 3 et 6 mois pour recommencer à pratiquer ses activités physiques, quelle que soit leur intensité.

Laisser un commentaire